Passoires thermiques - la lutte s'intensifie

Logements énergétiques : la lutte aux passoires thermiques !

Accueil / Actualités / Logements énergétiques : la lutte aux passoires thermiques !

 

Depuis un certains nombre d’années, la rénovation des bâtiments constitue pour les pouvoirs publics et autres organismes environnementaux un enjeu majeur pour la lutte contre le réchauffement climatique.  Le projet de loi relatif à l’énergie et au climat adopté par l’assemblé en juin dernier, devrait accentuer avec de nouvelles mesures, la chasse aux logements énergivores.

Les passoires thermiques : 7 millions en France !

Passoires thermiques - ArchenergieUne enquête menée dernièrement par le MNE (Médiateur National de l’Énergie), précise qu’encore 18% des Français sont en situation de précarité énergétique durant l’hiver. Pour la plupart d’entre eux, leur logement étiqueté F ou G représente de véritables passoires thermiques. Ce terme est fréquemment utilisé pour décrire un logement mal isolé qui comporte plusieurs ponts thermiques, faisant entrer de l’air froid en hiver et la chaleur en été.

 

Pour rétablir leur confort thermique dans ce type de logement, les occupants sont obligés durant la saison hivernale de pousser les chauffages à leur maximum de jour comme de nuit… Durant l’été, l’inverse se produit, la chaleur rentre très facilement dans le logement et demande d’activer la climatisation de façon soutenue pour retrouver un certain confort. Ces logements sont donc très énergivore et coûte très cher à leur occupants en facture d’électricité et /ou gaz. S’ajoute à cette difficulté technique une situation de précarité énergétique pour certains occupants qui n’ont plus les moyens pour se chauffer convenablement dans leur habitation.

 

Les solutions envisageables :

Tout propriétaire ou locataire d’un logement qualifié de “passoire thermique” a intérêt de réaliser des travaux de rénovation. En plus d’améliorer l’efficacité énergétique, effectuer ces travaux permet de valoriser le logement et de lui apporter une touche de modernité. Les différents travaux sont à prioriser selon les besoins de l’occupant, du budget et de la consommation énergétique du logement.  Dans l’objectif de lutter contre les passoires thermiques, voici différents travaux de rénovation énergétique envisageables :

Lutter contre les passoire thermiques grâce à l’isolation thermique :

Lutter contre les passoire thermiques grâce au remplacement d’équipements:

 

Isolation thermique par l'extérieur

 

 

Les mesures envisagées par le gouvernement :

Mesures passoires thermiquesPour réduire le nombre des passoires thermiques en France, l’Etat a mis en place des moyens d’accompagnement (tel que les aides de rénovation énergique) et pris différentes mesures pour inciter les propriétaires à améliorer l’efficacité énergétique de leur logement.
Les mesures adopté par l’assemblé en juin dernier lors du projet de loi relatif à l’énergie et au climat sont encore en cours de débat parlementaire au sénat, mais devraient être assez contraignantes, principalement pour les propriétaires qui prévoient de mettre en location ou en vente un bâtiment énergivore :

 

  • Une hausse de la taxation avec système de bonus/malus sera appliqué pour les propriétaires et pénalise ceux qui mettent en location un habitat passoire thermique. Le paiement des factures d’énergies pourraient être partagé entre propriétaire et locataire en cas de facture excessive suite au manque d’efficacité énergétique du logement.
  • À partir de 2022, le propriétaire d’une passoire thermique sera obligé, avant de louer son logement, de réaliser un audit énergétique qui contiendra des propositions de travaux et leur coût estimé. Il devra également informer l’acquéreur ou le locataire sur ses dépenses énergétiques.
  • Dès 2023, les passoires thermiques seront reconnu comme “logements indécents” et des travaux de rénovation énergétiques seront obligatoires avant de finaliser la vente d’un bien immobilier sous risque de payer des droits de mutation importants.
  • Dès 2024, il sera interdit aux propriétaires d’un logement considéré comme une passoire thermique d’en augmenter le loyer sans l’avoir rénové.
  • Enfin, d’ici 2028, tout propriétaire devra avoir réalisé des travaux d’amélioration des performances énergétiques de ses logements pour atteindre, au minimum la classe E. Dès lors, celui qui souhaitera vendre sans avoir opéré les transformations requises aura l’obligation de le mentionner dans l’annonce, le bail ou l’acte de vente. Dans le cadre d’une location, si le logement n’obéit pas aux seuils acceptables d’eau chaude et de chauffage, le locataire devrait avoir la possibilité de poursuivre pénalement son propriétaire.

Rochefort : baisse de sa facture d’énergie après rénovation thermique

Accueil / Actualités / Rochefort : baisse de sa facture d’énergie après rénovation thermique

 

La propriétaire de se logement à Rochefort datant de plusieurs époques a pris la bonne décision de rénover sa maison en abordant la rénovation de manière globale.

Archenergie est ainsi intervenu pour réaliser les multiples travaux de rénovation thermique, tout en tenant compte des différents battis de la propriété. Grâce à l’ensemble des travaux effectués, l’occupante de la maison constatait dès la première année, une baisse de -20% sur sa facture d’énergie.

Pour plus d’infos retrouvez l’article ici.

Source : SUDOUEST le 16/10/18

 

Archenergie mène a bien une rénovation énergétique à Rochefort (17)

Archenergie mène a bien une rénovation énergétique à Rochefort (17)

Accueil / Actualités / Archenergie mène a bien une rénovation énergétique à Rochefort (17)

 

Archenergie a réalisé une rénovation thermique sur Rochefort (Charente-Maritime) en partenariat avec Artéé.

La belle rénovation de Mme T. en Charente-Maritime

Madame T. a acquis une maison dans le tissu urbain de Rochefort en 2012. Après y avoir vécu quelques années, elle a décidé d’entreprendre des travaux de rénovation énergétique. Face à la diversité des travaux nécessitant l’intervention de plusieurs corps de métiers, Mme T. a choisi de se faire accompagner. D’autant que les différentes époques de construction de sa maison ajoutaient à la complexité de son projet. Ses travaux maintenant quasiment terminés, elle se dit très satisfaite des conseils et de l’appui d’ARTÉÉ et d’Archénergie, « des partenaires aux compétences complémentaires. »

Regards croisés…

 

Le regard du maître d’ouvrage, Mme T.

« J’ai souhaité accéder à la propriété dans le tissu urbain existant, si possible dans un quartier proche de la gare. Je voulais une maison de plain-pied, bien exposée. » En passant cette commande à l’agence immobilière en 2012, Mme T. avait conscience que cet achat impliquerait probablement des travaux.

Mme T. voulait se donner le temps. « Le fait de vivre dans la maison, construite à plusieurs époques, m’a permis de la connaitre et d’apprécier ses qualités. » Elle décide dans un premier temps de demander des devis sur plusieurs parties de la maison, avant d’envisager sa rénovation différemment. « J’ai recherché des informations sur la façon de mener l’opération. Je suis allée à l’Espace Info Énergie plusieurs fois pour me renseigner sur les aides disponibles et discuter des caractéristiques techniques de la rénovation. Après près de deux ans de réflexion, je me suis décidée à faire mes travaux, début février 2017. Voir qu’il y avait une agence régionale pour accompagner les propriétaires privés sur leurs travaux et la mise en œuvre de leur dossier administratif a été le déclic.»

 

Être bien entourée

Une fois la décision d’entreprendre les travaux prise, « ARTÉÉ a fait un diagnostic avec une caméra thermique. Ces éléments m’ont un peu clarifié les idées, même si je ne découvrais pas totalement les contraintes et les natures des travaux à réaliser. »

Face à la diversité de natures de travaux à entreprendre, Mme T. décide de faire appel à une entreprise de rénovation globale. « J’étais un peu inquiète face à la complexité des travaux, la façon d’organiser les différents corps de métier, l’articulation technique des travaux. » Il s’avère rapidement que « certaines entreprises qui figurent sur la liste RGE dans ce répertoire ne font pas forcément de démarche globale. » Après s’être une fois encore renseignée, Mme T. finit par entrer en contact Archénergie. « Archénergie m’a proposé un devis rapidement. C’est la  première fois que je voyais un devis aussi clair et bien documenté. » Elle rencontre à nouveau le conseiller de l’espace info énergie et ARTÉÉ pour discuter du devis. « J’ai toujours travaillé avec les 3 partenaires car chacun a ses apports respectifs et complémentaires » apprécie-t-elle.

 

Réunion de chantier Artéé et Archénergie

 

Le devis est signé en août, les travaux démarrent en octobre :

  • > Système de chauffage, fenêtres,
  • > Isolation du toit par soufflage de ouate de cellulose,
  • > Isolation d’une façade par l’extérieur,
  • > Isolation intérieure d’une autre partie de la maison.

« Quand je vois comment les corps de métier se succèdent et sont coordonnés on comprend qu’il s’agit d’un vrai métier ! A mi-parcours ARTÉÉ a passé une caméra thermique pour permettre de corriger les petites faiblesses et nous avons pu apprécier le résultat. Pour les propriétaires occupants, cette assistance à maitrise d’ouvrage avec des visites de suivi des travaux est vraiment très bien. De plus les interlocuteurs sont disponibles aussi bien pour les questions techniques que financières.»

 

Des objectifs de résultat

Le résultat d’isolation demandé et calculé dans le devis initial est atteint, preuve à l’appui. « Cet objectif de résultat permet d’être sûr de gagner sur sa facture d’énergie et d’avoir le confort  envisagé. Sans que j’aie besoin de chauffer énormément, la sensation de confort et la chaleur sont là, même dans les pièces du fond de cette maison tout en longueur. »

 

Regard de l’entreprise du chantier : Archénergie

« Dans le cas de la rénovation de la maison de Mme T., ARTÉÉ a réalisé l’étude thermique et nous sommes arrivés après cette phase. Le fait de connaître parfaitement ce métier (…) nous permet une approche critique et une optimisation de l’étude. » explique François-Maxime FUCHS, le co-dirigeant d‘Archénergie.

Benoit Hedouin, le Chargé d’affaires qui a suivi le chantier, complète : « L’étude d’ARTÉÉ avait pointé les causes. Notre travail a consisté à découper le bâtiment en parties historiques (des parties dataient du 19e siècle, d’autres d’une vingtaine d’années) pour voir ce qu’il fallait faire techniquement. Toute la difficulté du projet était d’arriver à proposer un système cohérent dans son ensemble en sachant qu’on ne pouvait pas traiter toutes les parties de la même façon. Il est primordial de tenir compte de la spécificité du bâti. Je pense que c’est ce regard d’ensemble qui a plu à Mme T. »

Source : Agence Régionale pour les Travaux d’Economies d’Energie (artéé)

 

France 2 : Archenergie parle métiers de la transition énergétique

Archenergie s’invite au 20h de France 2 pour parler des métiers de la transition énergétique

Accueil / Actualités / Archenergie s’invite au 20h de France 2 pour parler des métiers de la transition énergétique

 

France 2 : “De l’énergie éolienne, au photovoltaïque, en passant par la rénovation thermique des maisons; les énergies renouvelables génèrent de plus en plus d’emplois…”

Archenergie s’invite sur France 2, au journal télévisé de 20 heures, pour parler des métiers de la transition énergétique.

 

Lien de la chaîne ici.

 

Quelques conseils pour économiser d’avantage d’énergie chez soi

Accueil / Actualités / Quelques conseils pour économiser d’avantage d’énergie chez soi

 

La consommation en matière d’énergie est souvent une question essentielle dans un foyer. Ses conséquences sur le budget familial peuvent être, en effet, réellement importantes. 

Ce qui pousse de plus en plus de ménages à faire attention sur la quantité d’énergie qu’ils utilisent.Par ailleurs, le confort de la maison est un enjeu crucial qu’il ne faudrait surtout pas sacrifier dans la course à l’économie d’énergie. Mais alors, que peut-on faire pour arriver à un compromis raisonnable et surtout satisfaisant ? Voici 3 conseils pratiques pour allier confort et économie au sein du foyer.

Améliorer l’isolation thermique de sa demeure

La meilleure façon de réaliser des économies d’énergies dans une demeure est en premier lieu d’en améliorer les performances énergétiques. Cela se traduit par une plus grande maîtrise de la circulation de la chaleur, c’est-à-dire une conservation de cette dernière dans la maison, en hiver, et une régulation de son entrée en été. L’une des méthodes les plus efficaces pour y parvenir est de procéder à une rénovation de l’isolation thermique du domicile.

Les travaux consisteront à installer un isolant thermique, ou à remplacer l’ancien, qui se trouve sur certains endroits de la maison. L’isolation thermique peut se faire de deux manières différentes. La première implique une pose de l’isolant choisi à l’intérieur de la maison, à savoir : dans les murs, dans les combles et aussi dans le plancher. La seconde façon consiste à mettre l’isolant sur les façades de la bâtisse, ainsi que sur sa toiture. Enfin, le choix du matériau isolant est large. On a par exemple le steico flex (comme sur monisolationecologique.com) qui est un isolant naturel en fibre de bois flexible, présenté sous la forme de panneau fibre de bois.

Opter pour des équipements astucieux

Une sélection astucieuse des appareils pour équiper la maison contribue également à économiser l’énergie consommée. Ces appareils peuvent être installés dans diverses pièces de la maison. On a entre autres :

  • les mousseurs hydroéconomiques et les mitigeurs thermostatiques, qui sont à installer sur les robinets de la cuisine et de la salle de bain pour réduire la consommation en eau
  • la cuve de récupération des eaux de pluie : pour les diverses opérations de nettoyage du ménage (sol, terrasse, meubles…)
  • le système à double commande, posé dans les toilettes pour gérer le volume d’eau utilisé par la chasse d’eau

Adopter de bonnes habitudes

Améliorer les performances énergétiques du foyer et l’équiper avec du matériel qui permet une meilleure contrôle de la consommation en énergie, représente particulièrement de bonnes initiatives. Cependant, ils ne sont pas suffisants pour une économie d’énergie optimale dans un logement. Afin d’y parvenir, les locataires doivent faire don de leur participation au quotidien. Cela passe par l’adoption de bonnes habitudes. Tout d’abord, il faudra régler la température de l’eau chaude à une valeur qui évite les brûlures pour que le chauffe-eau n’aie pas à fonctionner à plein régime. Ensuite, il y a le fait d’éteindre et de débrancher l’éclairage et les appareils (chauffage, TV, ordinateur…) lorsqu’ils ne sont pas utilisés. Pour finir, ne faire usage de votre machine à laver que quand il est plein, car cela permet de consommer de l’énergie d’une manière moins fréquente. Concernant le séchage, l’étendoir est bien plus économique en raison de la gratuité du séchage solaire.

SUD OUEST - Archenergie se dévoile à La Rochelle

Archenergie se dévoile à La Rochelle

Accueil / Actualités / Archenergie se dévoile à La Rochelle

 

Retrouvez l’article paru dans le Sud Ouest samedi 19 mars.

Quatre ans après sa création près de Bordeaux,  la startup Archenergie continue sa marche en avant dans le domaine de la rénovation énergétique et dans sa quête d’en devenir un acteur de référence en Aquitaine. La société, qui a créé 16 emplois depuis 2011, vient en effet d’ouvrir une seconde agence en Charente-Maritime cette fois, à Périgny, tout près de La Rochelle.

Télécharger l’article ici.

Souce : Sud Ouest

François-Maxime FUCHS présente Archenergie à la radio : (re) découvrez l'interview

François-Maxime FUCHS présente Archenergie à la radio : (re) découvrez l’interview

Accueil / Actualités / François-Maxime FUCHS présente Archenergie à la radio : (re) découvrez l’interview

 

Le 9 juin 2015, François-Maxime FUCHS était l’invité de l’émission Le Dessous des feuilles sur RCF.

Découvrez ci-dessous l’interview (à partir de 6min23) :

Lien de la radio ici.