Quel est le meilleur isolant pour votre toiture ?

Le choix d’un isolant est déterminant pour votre projet de rénovation thermique.  Fibre de bois, ouate de cellulose, laine de roche, laine de verre, polyuréthane; différentes solutions sont envisageable pour un résultat optimum.

 

Afin de vous éclairer sur le choix de votre isolant, nous avons retenu 6 critères essentiels :

  • Le coût : Variable selon les isolants et le conditionnement.
  • Le confort été : Analyse du temps de déphasage : temps que va mettre la chaleur à passer de l’extérieur à l’intérieur de la maison, à travers l’isolation. Caractéristique importante pour éviter les phénomènes de surchauffes estivales.
  • Les performances de l’isolant : A  l’inverse  des  métaux,  les  isolants ne conduisent pas la chaleur mais lui opposent une résistance  (R). Plus cette résistance est forte, plus l’isolation thermique est performante.
  • L’écologie : Quantité d’énergie consommée pour la création de l’isolant mais aussi sa capacité à être recyclé et/ou réutilisé.
  • La certification : Pour apprécier la qualité des matériaux, il est important de connaître si celui-ci bénéficie d’un ACERMI, d’un avis technique ou d’une autre certification.
  • La durée de vie : L’isolation étant un investissement important, la durée de vie du matériau est une caractéristique à prendre en compte.

 

Fibre de bois

Les dosses, les délignures et les copeaux de conifères provenant des scieries constituent la base de ce produit.

Les fibres, humidifiées avec jusqu’à 98% d’eau, sont ensuite pressées et séchées pour donner des produits à fibres tendres ou dures.

La fabrication se fait sans agent ignifugé, sans fongicide et sans pesticide.

Les panneaux poreux de fibres de bois renferment une multitude de cellules d’air, ce qui leur confère un grand pouvoir isolant thermique comme acoustique. Ils se présentent sous forme de panneaux semi-rigides, souples, de pose facile, et suffisamment rigides pour se superposer.
Ils sont recyclables et compostables en fin de vie.

Nous utilisons une fibre de bois fabriquée en France.

 

fibre de bois avec visu

 

Ouate de cellulose

Composée de fibre de cellulose (journaux recyclés), ce produit 100% naturel ne pollue pas, n’irrite pas et n’est pas toxique.

Une maison isolée avec de la ouate de cellulose est , en hiver, plus chaude de 4°C après une période de 9h sans chauffage et possède en été une capacité thermique 8 fois supérieure, évitant ainsi les surchauffes estivales. Cet isolant, sans joint, assure une parfaite isolation sans rupture d’étanchéité. De plus, sa structure floconneuse le rend plus étanche à l’air qu’un matériau isolant en fibres.

Selon la réglementation en vigueur (arrêté ministériel du 21 Juin 2013), cet isolant ne contient pas de sels d’ammonium et contient moins de 5,5% de sels de bore dans sa composition.

La cellulose est indéniablement le matériau qui présente actuellement le meilleur rapport isolation/écologie/coût.
Nous utilisons une ouate de cellulose fabriquée en France.

Ouate de cellulose avec visu

La vidéo ci-dessous explique la notion de déphasage et démontre la performance de la ouate de cellulose :

 

Laine de roche

Tout comme la laine de verre, ce matériau est une laine minérale. Issu du basalte, de fondant et de coke, cet isolant assure de bonnes performances thermiques.

Disponible en panneaux semi-rigides, flocons ou rouleaux, sa pose requiert le port de protections afin de limiter l’exposition aux poussières.

La laine de roche résiste au feu et à la chaleur. Elle conserve ses qualités mécaniques à haute température, sans émettre de gaz.

Perméable à la vapeur d’eau, la laine de roche est plus résistante à l’humidité que la laine de verre.

Parmi les atouts de cet isolant figure son prix, qui en fait l’un des isolants présentant le meilleur rapport qualité/prix.

 

Laine de roche avec visu

 

Laine de verre

La laine de verre fait partie de la famille des fibres minérales qui représentent environ 75% des isolants utilisés. Cet isolant est fabriqué à partir du réchauffement de tessons de verre, de carbonate de calcium, de dioxyde de silicium et de carbonate de soude. Des fibres sont ainsi produites et collées ensemble à l’aide d’un produit liant. Ce sont ces fibres qui rendent la laine de verre désagréable et peuvent être irritantes.

Il s’agit également d’un des matériaux isolants les plus économiques du marché, ce qui explique son succès à grande échelle.

Le problème avec la laine de verre est qu’elle perd son pouvoir d’isolation en présence d’humidité et qu’elle ne protège pas idéalement de la chaleur.

Des études ont également prouvé qu’elle perd environ la moitié de son épaisseur après 10 ans.

 

 

Laine de verre avec visu

 

Polyuréthane

Il s’agit d’une mousse issue du pétrole qui prend du volume puis durcit en séchant. Utilisable sous différentes formes (mousse à gicler, panneaux), ce matériau permet de réaliser de très belles performance en terme d’isolation.

Cet isolant, très performant, possède néanmoins un bilan environnemental critiqué puisqu’il est issu du pétrole et qu’il contient des agents de gonflement qui dégagent de puissants gaz à effet de serre.

De plus, ce matériau possède un temps de déphasage très court ce qui a pour conséquence de limiter le confort de l’habitat pendant la saison estivale.

Ce matériau est cependant intéressant dans certaines solutions de sarking grâce à sa faible densité.

 

polyuréthane avec visu