Une rénovation énergétique d'un petit collectif à talence

état initial

Nouveau défi pour Archenergie et ses équipes : la rénovation d’une petite résidence de quatre logements.

 

Ce bâtiment des années 1960 n’a jamais été rénové depuis sa construction. Murs et planché non isolés, menuiseries simples vitrage et vieil isolant dans les combles, cette maison connaissait de nombreux problèmes thermiques que l’audit énergétique a permis de déceler.

 

Objectifs de notre client pour ses locataires : améliorer le confort des familles résidant dans cette maison en leur permettant de réaliser des économies d’énergie.

Petite résidence 4 logements

Travaux et solution

Tenant compte des améliorations à apporter et des priorités de notre client, nous lui avons proposé 4 scenarii de travaux.

 

Notre client a opté pour le scenario n°4, lui permettant ainsi d’obtenir les plus importantes performances énergétiques proposées.

 

Les travaux énergétiques en cours sont :

  • Isolation Thermique par l’Extérieur – enduit mince Sto sur isolant en polystyrène
  • Isolation des combles avec Ouate de cellulose de marque IGLOO
  • Changement des menuiseries de marque BATISTYL
  • Pose de volets roulants – Type R de Lakal
  • Pose d’une VMC Simple flux collective hygroréglable de marque UNELVENT
  • Pose de 4 chaudières à condensation gaz à haut rendement de marque ATLANTIC avec thermostat d’ambiance électronique programmable
  • Installation de vannes thermostatiques
  • Changement de la porte d’entrée des parties communes de marque PREFAL
  • Changement des 4 portes palière de marque PREMDOR

VMC Unelvent
Vanne thermostatique
Chaudière à condensation gaz Atlantic
Menuiseries Batistyl
Sto Therm
Igloo Ouate de cellulose

bénéfice de la rénovation énergétique

Vue de fenêtres par caméra thermique

Amélioration de la classe énergétique DPE (méthode 3CL):

garantie etiquette énergétique DPE Pessac

Economies réalisées
sur 20 ans* :

77 902€

Tonnes de CO2 économisées sur 20 ans* :

576 Tonnes

* prévisions dépendantes des comportements des occupants de l'habitat, issues d'un calcul réglementaire THC-E-Ex et selon un scénario d'augmentation annuelle de 5% du coût de l'énergie.

 

Contactez-nous